insectes et la photo

Publié le par chriscraft_

  1.  PHOTOS  et  INSECTES !

Je suis pas ce qu'on pourrait appeler une spécialiste de la photo. Beaucoup de termes m'échappent malheureusement... j'ai tout appris sur le tas, méthode empirique, et si on me sort des termes techniques là je bloque.

Les insectes sont durs à prendre ? Comme beaucoup de photos !

D'abord il faut les trouver je vous livrerai mes lieux de prédilection la prochaine fois.

Mais ça y est : on imagine que l'on a repéré l'insecte ou  l'araignée. Il faut arriver à le prendre et là ca ressemble parfois à un safari : le papillon vole bouge sur la fleur ou la plante. La chenille prend parfois un malin plaisir à se laisser tomber. L'araignée thomise se planque pratiquement toujours sous la fleur. Mais bon on y est on l'a dans le viseur on a la bonne bague allonge ou la position macro pour le numérique non réflex.

Faire des photos à deux se révèle un bon plan, outre la sécurité que cela apporte parfois, quand on est loin de tout. Ensuite dans certains cas l'un surveille l'insecte pendant que l'autre photographie. Le plus rapide commence / ça prend parfois du temps de changer de bagues allonges et garde en même temps un oeil sur l'insecte.

Dans l'échelle des  urgences on éliminera les araignées sur toile et les thomises, les chenilles et ceux ou celles qui ne risquent pas de disparaitre de maniére brutale. Les sauterelles et autres sauteurs même en les surveillant c'est duraille, et ceux qui ont essayé d'en prendre ont du souvent se marrer à la vue du criquet qui se cache derriére l'herbe et qui contourne habilement cette  herbe et qui en fait parfois le tour pendant que vous aussi. A garder en vue impérativement les empuses pour une raison de camouflage parfait, les mantes sont plus grosses et il suffit parfois de bouger doucement pour les faire réagir. Parfois on repère la  plante sur laquelle la thomise se planque et deux heures aprés on la retrouve avec ou sans proie. Parfois on repére l'araignée par sa proie, une abeille qui ne s'envole pas  ou qui est dans une position verticale et fixe interpelle. Une araignée avec une proie est moins tentée de se séparer de sa proie si elle a commencé récemment à la digérer.

Il faut souvent aller dans les ronces parfois les orties et essayer de se mettre à hauteur de l'insecte Ce qui veut dire parfois à genoux ou à plat ventre coude bien calés sur d'inconfortables cailloux parfois ! Un peu de respect s'impose !


la photo dans les graminées à la fin de printemps,c'est le pied !

 

Si vous voyez un insecte que vous n'avez jamais vu shootez !Ensuite la tête est plus libre, pour penser au cadrage ! 

 

Commenter cet article

Jim 25/06/2009 12:34

C'est tout un programme ^^C'est qu'ils ont l'air malin ces criquets... Je ne suis pas vraiment (pour ne pas dire du tout), photographe, mais me ballader par ici et découvrir tes photos, tes manipulations d'images, c'est un vrai régal (mais il est vrai que ces derniers temps je suis un peu absent )Bonne journée Chris, et merci pour tous ces conseils!

Muad' Dib 14/11/2006 21:26

Merci Chris de nous faire partager ainsi tes escapades dans la nature à la recherche du Graal : l'insecte ultime que personne n'a jamais pu prendre en photo.
Je n'imaginais pas à quel point vos promenades à toi et à Cricri pouvaient être si dangereuses.
Toutes mes félicitations, et surtout merci pour vos superbes photos !

Christian de nissa 14/11/2006 18:36

Là c'est inhabituel ! Un long texte ... et un excellent reportage sur le chasseur d'images vivantes.J'aime beaucoup tes explications Chris, merci pour ta visite, je te mets le feu ?

chriscraft_ 15/11/2006 10:23

lol :)
 

chriscraft_ 14/11/2006 18:18

chriscraft_ note bien tu es lue par des fortiches en français lol alors écris la prochaine fois je ne suis pas
 
 
à mon intention personnelle :))
 

linda 14/11/2006 17:36

C'est de la gymnastique artistique ....bisous bisous